François - Antoine Girolami de Cortona, curé de Letia du 1er mars 1867 à fin septembre 1879.

Né à Evisa le 3 juin 1839,  il a suivi les cours du Petit séminaire de Vico, d’octobre 1853 à Juillet 1858, avant de poursuivre ses études au Grand séminaire d’Ajaccio, d’octobre 1859 à Juillet 1862. Il sera ordonné prêtre en 1862, à l’âge de 23 ans et nommé comme desservant de la paroisse d’Evisa en 1863, où il exercera jusqu’en Mars 1867, date à laquelle il est désigné comme curé de Letia. François-Antoine Girolami de Cortona demeurera à Letia jusqu’à la fin du mois de septembre 1879.

Au mois d’octobre 1879, il est nommé curé d’Appietto où il demeurera jusqu’en février 1902, date de son retour à Evisa où il est à nouveau affecté pour diriger la cure de son village natal, à partir du 1er mars 1902.

Grand érudit, il est l’auteur de nombreux ouvrages dont les deux principaux eurent un succès certain en librairie et furent adopté, l’un par le Conseil Académique Départemental comme livre pour l’enseignement Classique: Géographie générale de la Corse, imprimé en 1886 et réédité en 1914, Librairie, Bastia. L’autre ouvrage important est une Histoire de la Corse, imprimé à Bastia par la librairie Biaggi, en 1906, et réédité en 1971 à Marseille, par la Librairie Marseillaise. L’Histoire de la Corse était l’aboutissement de nombreuses recherches qui avaient précédé ce livre et qui lui avait permis de publier, en 1897, un livret intitulé Chronologie de l’histoire de la Corse à l’usage des écoles, édité par l’Imprimerie Ajaccienne, réédité en 1898 par l’imprimerie Georges Ferrier et Compagnie.

François-Antoine Girolami de Cortona est également l’auteur d’autres ouvrages, dont, en 1886, un roman à caractère historique sur l’époque féodale corse, intitulé Artilla da Gozzi, édité par A.F. Leca, en langue italienne. En 1888, il publiera un autre roman historique qui concernait le préside génois d’Ajaccio, intitulé Virginia da Ajaccio, édité en italien par Robaglia B.  En 1909, il publiera un autre roman en langue française, intitulé L’Histoire Merveilleuse d’une si jolie petite ville de l’île de Corse, ou deux drames, Canevalandro et Manone ; édité par l’imprimerie Ollanier à Bastia. En 1909 et 1910 l’abbé Girolami de Cortona publiera successivement deux biographies concernant deux ecclésiastiques dont Joseph Marie Colonna d’Ornano, connu dans l’ordre des Capucins sous le pseudonyme de Père Ignace-Fidèle (livret imprimé à Bastia en 1909). La biographie du père Savelli de Speloncato en Balagna qui avait exercé comme évêque de Sagone, a été éditée en 1910 à Bastia, imprimerie Santi.

Enfin, l’abbé Girolami de Cortona exerça également comme chroniqueur dans les journaux insulaires de son époque. Il publiera une critique d’art concernant le peintre Novellini dans le Petit Bastiais en août 1894, précédé, en 1888, d’un article en langue italienne, intitulé Napoleone all’isola d’Elba. Les principaux articles connus concernent, France-Italie en 1899, La situation en Italie, publié en 1887. Il a diffusé divers articles à l’occasion des nominations épiscopales dans le diocèse. Il était membre de l’Académie des Sciences et des Arts de Bruxelles depuis 1895.

À la mort à Bastia, le 28 avril 1917, du chanoine Louis Auguste Letteron, autre érudit, titulaire d'une agrégation en langue et littérature italiennes, fondateur à Bastia de la Société des Sciences Historiques et Naturelles de la Corse, François Antoine Girolami de Cortone fut élu dès 1918 à la présidence de SSHNC, en remplacement de l'abbé Letteron. 

L’abbé François Antoine Girolami de Cortona est décédé le 18 mai 1919, moins d'un an après son accession à la présidence de la SSHNC, laquelle perdure encore.

(sources   - H. Carnoy (dir.), Dictionnaire biographique international du clergé catholique, Paris, Imprimerie de l’Armorial français, 1895, p. 145-146.   

               - Jean Laurent Arrighi et Bernard Halliez « Vico-Sagone. Regards sur une terre et des hommes », paru aux éditions Piazzola, 2016.)