Né à Letia en 1871, émigre très jeune en Algérie à l'instar de nombre de compatriotes. Installée tout d'abord à Lucet, sa famille obtient par la suite une concession dans le Constantinois, à Chateaudun du Rhumel où d'autres insulaires, et notamment des letiais, se sont établis depuis 1874. Un frère de Toussaint Mercuri y exercera les fonctions de maire de la commune durant plusieurs années. Toussaint Mercuri s'illustra en Afrique. Un an avant la capture du chef Malinke, Samory Toure en 1898, Toussaint Mercuri entreprend l'exploration du centre africain, poursuivant ainsi l'œuvre accomplie, toujours un an avant, par Sarvognan de Brazza et renouvelant la tentative de Paul Crampel qui, en 1890, avait voulu rejoindre le Tchad en remontant le cours du fleuve Oubangui. En 1897, l'explorateur de Ferdinand de Béhagle organise une mission destinée à étendre l'influence française dans ces régions du centre africain. Pour le seconder, il choisit Toussaint Mercuri, alors âgé de 26 ans et le charge de recruter au Dahomey (actuel Bénin) les porteurs destinés à l'expédition. Le 13 septembre 1897, de Behagle, Mercuri et leurs compagnons quittent Lango et prennent la direction de Bangui qu'ils atteignent à la fin octobre. Sur place, deux groupes sont formés; l'un est placé sous les ordres de Behagle et emprunte la voie terrestre; l'autre, commandé par Mercuri, doit remonter le fleuve Oubangui à l'aide de pirogues et jalonner sa progression en installant des postes. Toussaint Mercuri est chargé d'effectuer les relevés topographiques et de veiller à l'aménagement de bastions de défense. Il installe un premier comptoir à Gribingui, puis un autre à Kouno en juillet 1898. Dans le même temps, une autre colonne française conduite par le commandant Bretonnet traque le chef rebelle Rabah. L'expédition prendra fin avec la mort du responsable de l’expédition de Behagle. Toussaint Mercuri poursuivra sa carrière au Tchad et dans le sud Libyen. Il pourra nouer des relations d'amitié avec le sultan Senoussi, descendant du fondateur de la confrérie Senoussia en 1837 (C.F. famille régnante en Libye al-Sanussi). Cette confrérie est influente en Libye, au Tchad, au Niger, en Égypte et au Soudan. La mort surprend Toussaint Mercuri en 1901, et l'empêche de mener à bien son œuvre (45).