(51) Officier et patriote corse, né à Letia en 1736, décédé le 1er Novembre 1790,(Il était âgé de 36 ans lors du recensement de 1769), son acte de décès porte la mention 54 ans. Il était le fils de Giuseppe Arrighi,né à Letia en 1708, lui même fils de Gio Siliu Arrighi  (né à Letia le 20 juin 1666) et petit fils du capitanu Arrigo Arrighi, né le 6 octobre 1631, mort après 1680, capitanu  Podestat en 1678.

Ignaziu Arrighi a représenté, comme député, la communauté de Letia à la consulta organisée en 1765 , sous le régime de Pascal Paoli. Il fut désigné pour prendre le commandement de la compagnie,  formée à Letia en 1768, alors que le conseil suprème à Corti, devant le danger d'invasion qui se précisait avec les premiers débarquements de troupes françaises, avait  décidé de renforcer l'armée nationale en faisant  appel plus particulièrement aux communautés qui avaient soutenu le parti de la nation et son chef. Cette unité a été formée avec des letiais et a recruté deux hommes pour chacun des villages de Sorru in Giù et également à Soccia pour Sorru in sù. L'unité pris le nom de son commandant, la Compagnia ou Squadra Arrighi, de l'armée nationale corse du général Pascal Paoli. Dirigée sur Corti en juin 1768, elle reçu l'ordre de se positionner à Furiani, avant poste face aux troupes françaises de Bastia et de Saint Florent. Elle  demeura à Furiani en juillet et en août et elle mena divers combats sporadiques contre les troupes françaises  venues de Bastia et de Saint Florent. Repliée en Casinca avec l'ensemble du bataillon Saliceti, la compagnie participa à la contre offensive qui rejeta les troupes françaises au dela de Furiani, alors que Borgo demeurait aux mains des français. A la veille de la bataille de Borgu, la compagnie reçu l'ordre de marcher sur Lucciana, participant à la mise en place d'une ceinture de sécurité par l'installation de point d'appuis, en direction des contreforts de Borgo pour parachever l'encerclement des troupes du colonel de Ludre et préparer ainsi  a battaglia Maestra qui fut une victoire éclatante de l'armée nationale (5 au 9 octobre 1768). Avant la bataille  la compagnie à reçu une solde, à deux reprises, à Lucciana, durant le mois de septembre. Les moines et les troupes corses qui tenaient le couvent saint François de Lucciana mirent en déroute les troupes de Louis XV, venues de Bastia pour tenter de percer l'encerclement.

Ignaziu Arrighi participa avec la compagnie aux combats de l'armée nationale qui tenta de sauver l'indépendance de la Corse et le libre destin de la nation que Paoli avait unifiée et structurée autour des valeurs traditionnelles et des idéaux des lumières.