(43) Né à Speluncatu en 1769, il décèdera en 1834.Il est le petit-fils de Dumenicu Arrighi. Ecclésiastique, il a été étudiant en Droit et Littérature à la Sapienza de Rome. Ecrivain, juriste, et magistrat, il a exercé comme conseiller à la Cour de justice de Bastia. Juge et président de session du Tribunal du département du Golu, puis président du Tribunal Civil de l'arrondissement de Balagna, il exerça la magistrature tout en menant une carrière d’écrivain. En 1794, il fait imprimer un opuscule dédié au général Pascal Paoli et intitulé La félicita, i diritti e le virtù sociali nella cattolica religione (la félicité, les droits et les vertus sociales dans la religion catholique). En 1803, il est membre résident de la société d'instruction publique du département du Golu. En 1806, il écrit Viaggio di Licomede in Corsica, relation historico-philosophique sur les coutumes anciennes et actuelles de la Corse. En 1809, il écrit un essai historique sur le règne de Naples. En 1818, il est membre de la société d'Instruction Publique du Département de la Corse. Il est l'auteur de nombreuses publications en langue italienne dont Il Saggio Storico, ouvrage dans la lignée de Pietro Giannone, dont l'œuvre constitue, selon l'écrivain Jacques Thiers, l'une des sources de Montesquieu.