Arrières petits fils de Diotaiuti, petits fils de Cinarchese, fils de Guido, les deux frères Arrigo Orrechiritu et Rinieru Pazzo, firent mettre aux fers leur oncle Goglermo et l’étrangler quelques jours plus tard. Arrigo séjournait le plus souvent à la Catena, il demeura seigneur de Catena et de la Cinarca. Il avait construit le Castello cinarchese situé entre Sagone et le Liamone. Il s'agit vraisemblablement du lieu dit "U Castellu" situé au dessus de la plage dite de San Ghjuseppu

Arrigo Orecchiritu était réputé pour sa sagesse. Les autres seigneurs faisaient appel à sa médiation en cas de litige entre eux.

En 1245 Sinoncellu della Rocca fils illégitime de Goglermo da Cinarca revint de Pise où il s’était rendu pour éviter le sort de son père assassiné par Arrigo Orecchiritu et Rinieru Pazzo. Il voulait faire valoir ses droits en Cinarca. Après avoir noué une alliance avec Rinieru Pazzo, réfugié à Gozzi après une brouille avec Orecchiritu, il s’attaqua alors à ce dernier qui vivait au Castello de la Catena avec ses deux fils après avoir confié le Castello de Cinarca à la garde de ses partisans. Ces derniers le trahirent et permirent à Sinoncellu de s’emparer du Castello de Cinarca. Cette prise, obtenue grâce à l’aide des galères pisanes, consacra son influence auprès des seigneurs féodaux.

Il se fit appeler désormais, Sinoncellu della Rocca, comte de Cinarca et Giudice di Corsica, soit, Giudice di Cinarca. Giudice de Cinarca se rendit alors à Letia, au castello de la Catena où il provoqua Arrigo Orecchiritu en assiégeant épisodiquement le castello de la Catena durant plusieurs jours d’affilée puis en levant le camp.

Arrigo Orecchiritu noua alors une alliance avec le seigneur de Sant Antonino et prit attache avec Gênes. Les génois promirent de lui fournir un contingent de 500 hommes.

Giudice di Cinarca, décida d’attaquer le fort de Catena avant que le contingent génois ne vienne renforcer Orecchiritu. Il se rendit ainsi au Castello de la Catena et tenta d’attirer Arrigo hors les murs. Il demanda à ses hommes de simuler une fuite dès la sortie des hommes du castello de Catena qui ne manqueraient pas de les poursuivre. En cette année 1257, Arrigo quitta le castello pour prendre en chasse les hommes de Giudice ; tombant dans une embuscade, il fut tué. Cependant, Giudice ne pût s’emparer du castello dont le pont-levis fût relevé. La défense de Catena était assurée par les deux fils d’Arrigo Orecchiritu, Arrigo et Guido qui résistèrent.Giudice se retira de Catena pour éviter d’affronter le contingent génois.

Ayant perdu Cinarca, les fils d’Arrigo Orecchiritu portèrent désormais le seul titre de comte de la Catena. La résistance se poursuivit au castello de la Catena jusqu’à ce qu’Arrigo de la Catena décide de demander la paix à Giudice qui la leur accorda. Mais dès que l’occasion se présenta, ils reprirent la guerre, alternant combats et trêves, causant des difficultés à Giudice qui jamais ne put en venir à bout.Guido mourut. Il laissa cinq fils. Arrigo, qui n’avait pas de descendance prit soin de ses neveux.