GIOVAN PAOLO da LECA (1455-1515)

 

 

 

Giovan Paolo de Leca est né en 1445 à Cristinacce. Il était fils de Ristoruccio de Leca et petit fils de Renuccio I de Leca. Il était le neveu de Raffe de Leca. Giovan Paolo de Leca qui avait échappé à la tuerie perpétrée par les génois en 1456, avait été élevé en Toscane. C’était déjà un homme de la Renaissance, ouvert aux nouveautés qui avait su nouer des relations dans les cours princières notamment avec des membres de la puissante famille des Campofregosi. Giovan Paolo de Leca avait reçu le château de Leca lors des partages intervenus au sein de la seigneurie de Leca tandis que son cousin Renuccio avait eu celui de Cinarca. Ce dernier en avait conçu une rancœur tenace qui le fit s’opposer pendant des années à son cousin. En 1479, Giovan Paolo de Leca jura fidélité à Gènes contre la reconnaissance de ses droits sur la seigneurie de Leca. En 1483, il mèna avec succès une expédition contre le comte de Piombino et fit allégeance à l’Office de Saint Georges. Il fut investi en retour du vaste fief de ses ancêtres qui s’étend des plaines d’Ajaccio jusqu’aux confins de Calvi. Il jetta les bases d’un véritable état fondé sur la puissance militaire résultant des châteaux de son fief et des troupes qu’il put lever sur le vaste territoire qu’il contrôlait, sur sa puissance financière et sur son influence religieuse. S’estimant traité avec désinvolture, il se révolta en 1487 contre l’Office de Saint Georges. Il fut proclamé comte de Corse à la consulte de Borgo de Marana et se rapprocha de Renuccio della Rocca, puissant seigneur du sud de l’île qui garda cependant une attitude ambiguë vis-à-vis de l’Office de Saint Georges. Après quelques succès, Giovan Paolo de Leca allait connaître une suite de revers et il dut négocier avec les génois son exil en Sardaigne. En octobre 1488, Giovan Paolo de Leca, réconcilié avec son cousin Renuccio de Leca, revenait en Corse. Cette seconde campagne se soldait par un échec et Giovan Paolo de Leca devait reprendre le chemin de l’exil en octobre 1489. Il fit encore une brève tentative infructueuse de retour en 1498. Giovan Paolo de Leca engageait une ultime campagne en 1501. Après être débarqué à Aleria, il s’empara de Corte avant de passer en Balagne. Il ne voulut cependant pas profiter de son avantage et laissa tourner le succès des armes. Abandonné par ses troupes, il dut rembarquer à Calvi et s’exiler à nouveau en Sardaigne. Il ne renonça cependant jamais au projet de revenir en Corse, cherchant des soutiens pour organiser une nouvelle expédition. Il se rendit à Rome en pour une entrevue avec le Pape Léon X dont il espérait le soutien. Il y contracta les fièvres et mourut en avril 1515. Il fut inhumé dans la basilique San Crisogono. Selon le chroniqueur Filippini, « outre un extérieur avantageux, Giovan Paolo de Leca se serait fait remarquer dans toutes ses actions s’il se fut contenté de a seigneurie qu’il possédait ou si du moins la fortune eut secondé ses desseins. »